Bilan des activités de la Sodav en 2019 : 1,14 milliards Cfa de perception soit 25% par rapport en 2018

La Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) a fait le bilan de ses activités de l’année 2019. A cause de la pandémie du coronavirus, il est impossible de convoquer une assemblée générale. Africulturelle vous détaille les chiffres. 1,14 milliards ont été perçus et 510 millions ont été répartis aux ayants droit.   

On est bien loin des années ou la Sodav croulait sous le poids des dettes du Bsda, la société qu’elle a remplacée. Pour l’année 2019, le bilan, en plus d’être positif, a fait une croissance de 25%. En effet, de 807 millions de perception en 2018, la Sodav a obtenu 1,14 milliards Cfa en 2019.  

Une performance qui se répercute naturellement sur la répartition. En effet, 510 498 529 Cfa ont été distribués aux ayants droit. Soit une hausse de 23% comparée à 2018 ou moins de 380 millions Cfa ont été répartis aux membres de la Sodav. Quant aux charges, elles ont connu une hausse de 8.9%. Le fonds de l’action culturelle et sociale a accordé à l’allocation retraite viagère 2 325 200 Cfa pour 11 personnes. L’aide médicale a couté 3 705 087 Cfa et l’aide sociale 14 650 000 Cfa. La nouveauté en 2019 reste la répartition des droits des arts visuels. Pour la première fois depuis 45 ans, c’est la première fois que les arts visuels ont eu leur quota dans la répartition. Une enveloppe de plus de 20 millions Cfa leur a été versé au mois d’octobre. Pour marquer cette avancée, le ministre de la Culture a rehaussé la cérémonie de sa présence.

Les détails de la perception

190 539 276 Cfa perçus pour les droits généraux. Sur ce tableau, les hôtels ont la plus grande enveloppe avec plus de 60 millions Cfa. Ils sont suivis par les restaurants avec 36 millions Cfa. Les discothèques n’ont déboursé que 31 millions Cfa. 97 248 368 Cfa ont été tirés des droits d’exécutions publiques. Concernant les droits numériques, 362 791 395 ont été par Orange, Expresso, Tigo et Google. Qui ont respectivement mis sur la table 247 millions Cfa, 75 millions Cfa, 32 millions Cfa et 6 millions Cfa. Pour les droits de radiodiffusion 193 millions Cfa ont été collectés. Naturellement, les télévisions ont contribué à hauteurs de 179 millions Cfa et les radios 14 millions Cfa.  Les droits étrangers ont rapporté 44 millions Cfa et les usagers du répertoire 845 millions. La somme de ces montants ajoutée aux 125 millions de subvention accordées par l’Etat ont permis à la Sodav de boucler l’exercice 2019 avec 1,14 milliards Cfa. En résumé les droits numériques sont 36% de l’enveloppe.  En résumé depuis la création de la Sodav, il y a 3 ans, la perception est passée de 546 millions en 2017 à 807 millions en 2018 à 1,14 milliards. Cette tendance haussière peut atteindre des sommets insoupçonnés selon le directeur gérant. Aly Bathily a expliqué ce 13 juillet 2020 lors d’une conférence de presse que si le besoin en effectif venait à etre satisfait la Sodav va battre des records de perception. En effet, 823 449 695 Cfa c’est le montant total que des entités doivent à la Sodav.