29eme édition du Saint Louis Jazz, le Festival de la relance !

Après une pause forcée par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, le festival de jazz de Saint Louis a repris. Pour cette 29ème édition, la durée et ainsi que la programmation ont connu des modifications.

C’est une page refermée que les organisateurs n’ont jamais voulue écrire ! Reportée en 2020 à cause de la pandémie, la 29éme édition du Festival de jazz de Saint Louis a été officiellement lancée vendredi 18 juin sur le mythique bateau Bouel Mogdad. Cette 29ème édition aura la particularité de durer que 3 jours au lieu de la traditionnelle semaine de festivités. « On a voulu organiser cette année pour éviter une deuxième année blanche qui serait fatale pour le festival » s’est défendu le président de l’association Saint Louis jazz organisatrice du festival. Ce n’est pas la durée du festival seulement qui a été modifié.

En effet, les organisateurs ont opté cette année pour les artistes locaux. Pandémie oblige ! Les concerts In qui se faisaient à la place de la gouvernance mais à cause des travaux de réaménage, l’Institut français de la ville va les accueillir en plus des « concerts autour de minuit » que Abdoulaye Cissoko va animer. En résumé, tout va se passer au l’institut français.

Awa Ly et Jamm Jazz du Sénégal ont animé à tour de rôle le concert d’ouverture hier. Ce samedi, Vieux Farka Touré du Mali fera 2 heures de temps sur la scène de l’Institut français avant de ceder la place à Baba Maal. Dimanche, les fans auront en exclusivité le Missal qui s’est recomposé pour le concert de clôture.   
Revenant sur l’organisation, Me Ibrahima Diop a déclaré que « l’association a voulu organiser cette année pour éviter une deuxième année blanche qui serait fatale au festival. la programmation du festival a été très allégée cette année mais présentera au public des plateaux de haute facture. La manifestation n’a connu qu’une seule interruption l’année dernière à cause du Covid19 ». C’est le même son de cloche chez l’adjointe au maire de la ville. Aïda Mbaye Dieng a, dans son allocution, salué les efforts fournis par les organisateurs qui ont ainsi montré, de son avis, que « nous pouvons être résilient au covid19 ». Pour la Bicis, sponsor majeur du Saint-Louis jazz, le festival occupe une place de choix pour la banque. C’est pour cette raison que le nouveau directeur installé récemment  a donné des instructions pour que le compagnonnage avec le festival de jazz de Saint-Louis soit pérennisé. Pour Ousmane Ndione de l’Agence de Promotion Touristique, cette 29eme édition qui intervient dans un contexte de covid19 va servir de base de relance pour le tourisme. Selon Mr Ndione le festival participera à la relance de la destination Saint-Louis et devrait jouer pleinement ce rôle l’année prochaine à la fin des travaux de l’aéroport de Saint-Louis qui permettra à des sommités mondiales de descendre directement à Saint-Louis pour participer au festival.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :