Première édition de «SUNU TALENTS»

A la découverte des pépites des régions !

A la découverte des pépites des régions !

Les résidences de création artistique ont démarré, ce jeudi 20 mai, pour les jeunes artistes de «Sunu Talents». Ils sont 21 compagnies et artistes sélectionnés pour participer à cette aventure consacrée aux talents des régions. Au final, trois gagnants vont sortir des catégories musique, danse et théâtre.

Destiné aux jeunes talents établis à l’intérieur du pays, le projet «Sunu Talents» a été officiellement lancé, jeudi 20 mai, au centre culturel régional de Thiès. A l’issue d’un appel à candidature, 300 dossiers ont été reçus et 50 projets sélectionnés. Un dernier tri a encore permis de sortir 21 compagnies et artistes qui vont bénéficier de résidences dans trois disciplines : danse, musique et théâtre.

Dans la discipline théâtre, la Cie E’Leuk théâtre, la Cie Les Copin’arts, Silo Félé Théâtre, Cie Espoir du Walo, Cie Etoiles du Saloum et Cie Les références, bénéficient déjà, en résidence, du coaching de Ibrahima Mbaye Sopé et Ibrahima Ndoye «Lébou».

L’idée est d’aider ces jeunes, âgés entre 15 et 35 ans, à exploiter au mieux leurs potentiels. C’est ce que leur a rappelé Dr Massamba Guèye du jury théâtre, après avoir eu un bref aperçu des ateliers tenus depuis lundi : «Vous êtes là parce que vous avez un bon projet».

Dans ce jury, ce conteur dont la renommée n’est plus à faire sera épaulé par la jeune actrice Ndiaye ciré Bâ. L’accompagnement des 21 compagnies et artistes sélectionnés se fera tout au long de cette première édition de «Sunu Talents». En plus des formations, une stratégie de communication autour de l’évènement va concourir à bâtir la notoriété des jeunes talents. 

Cette première édition de «Sunu Talents» a comme parrain l’artiste musicien Baaba Maal. Connu sur le plan mondial, le chanteur mesure à sa juste valeur l’opportunité ainsi offerte aux jeunes talents des régions. Venu lui-même du Fouta, il a eu la chance de se faire enregistrer par le défunt Golbert Diagne à radio Saint Louis. Ses chansons passant très souvent à la radio, il a pu trouver producteur. Aujourd’hui, parrain et juré dans la discipline Musique, de cette première édition de «Sunu Talents, il compte saisir cette occasion de tendre la main à ces jeunes talents comme il en a eu la chance.

Engagé à participer à la réussite de cette initiative, il a également promis d’user de son réseau pour pousser au mieux ces jeunes pépites. A ces cotés dans cette aventure, l’autre juré Musique, le musicien et producteur Bril a salué la mise en place de ce concours qui va donner l’opportunité à beaucoup de jeunes des régions de se révéler aux producteurs. A eux deux, ils auront la lourde tâche de départager Saltigui, LPS Boy Thianaff, Oumar Fouta, Black Keme, Bou Biblio, Eve Crazy, Mister Dim, Pb Style et Thié l’esprit. Ils sont coachés par Gaëtan Epo et Mamadou Seye. 

Dans la catégorie Danse, la grande danseuse chorégraphe Germaine Acogny sera aux commandes. Absente de la conférence de presse de lancement de cette initiative, elle a toutefois assuré de sa disponibilité à accueillir en stage à son Ecole des sables, les jeunes danseurs. Avec elle dans le jury Danse, il y a la jeune Khoudia Touré. En résidence artistique, Ndar Dance, Idol Boyz, Cie Sénégal Dance, Jules Romain, Baïdy Ka et  Dembish Clever seront encadrés par Hardo Kä et Fatou Cissé. 

L’initiative « Sunu Talents» qui «vise à mettre en lumière les talents artistiques des jeunes créateurs issus des régions du Sénégal», se tient en collaboration avec la coopération allemande / GIZ à travers son programme « Réussir au Sénégal ». Le Goethe Institut a décidé de lancer le projet « Sunu Talents » afin de mettre en avant le potentiel des artistes en régions et de leur fournir un accompagnement professionnel. 

Les jeunes talents sélectionnés sont issus de onze régions du pays : Thiès, Saint-Louis, Matam, Tambacounda, Ziguinchor, Diourbel, Sédhiou, Louga, Fatick, Kédougou et Kaolack. Le Directeur du Goethe Institut Sénégal a partagé les motivations de ce choix : «Le dynamisme culturel n’est plus à démontrer. Seulement les régions sont un peu laissés en rade».

La Directrice des Arts, représentante du ministre de la Culture a salué cette initiative qui permettra de «lever les contraintes les plus importantes entravant la diffusion culturelle et la réalisation de créations artistiques dans les régions». Les participants ont reçu une bourse de création pour produire des vidéos afin de démontrer leur créativité. Les lauréats dans chaque catégorie seront connus au mois de février. Le public peut participer à voter pour les candidats de leur choix sur la plateforme www.sunutalents.sn. Toutes les vidéos des participants y sont disponibles.

Awa NDAO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :