Festival International du Film Documentaire: 15-19 Décembre STLOUIS’DOCS allume les projecteurs à Saint-Louis

Dans le respect des gestes barrières contre la Covid-19, le Festival international du film documentaire de Saint-Louis s’ouvre ce mardi 15 décembre 2020. « Organisé par Sunuy Films (Sénégal) et Krysalide diffusion (France) », STLOUIS’DOCS qui bénéficie du soutien de plusieurs partenaires institutionnels, associatifs et privés échappent à  l’annulation qui frappe presque tous  les évènements culturels.

« En cette période de crise sanitaire internationale, de nombreux festivals ont du reporter ou annuler leurs événements. Le festival STLOUIS’DOCS a la chance de pouvoir se maintenir et proposer à tous les publics de Saint-Louis et Gandiol un programme de films documentaires africains, dont 14 en «Compétition Officielle» à découvrir en plein air pour partager le cinéma du réel en grand, échanger et débattre », explique une note sur le programme de cette édition.

Crédits :
Photography ©️Alun Be | Stylisme ©️Selly Raby Kane | Curated by Amanda Maples.


Prévu jusqu’au 19 décembre, le festival propose des projections en plein air avec une rencontre débat après chaque projection. Cette année le focus est mis sur le réalisateur Burkinabé Michel K. Zongo. Un master class lui sera consacré, vendredi 18 décembre. « Né en 1974 à Koudougou (Burkina Faso), Michel K. Zongo est réalisateur, producteur et cadreur. Il a  suivi plusieurs formations en prises de vue au Centre national de la Cinématographie du Burkina Faso, à la télévision nationale du Burkina Faso et en France au sein de la société Cinédoc Films. En 2010, il est co-fondateur d’une structure de production cinématographique et audiovisuelle basée au Burkina Faso, Diam Productions. Plusieurs fois chef opérateur image et assistant réalisateur pour de nombreux films, il écrit et réalise en 2011 son premier film documentaire « Sibi, l’Ame du violon », fait savoir le document.


Le cinéaste réalise son premier long-métrage, « Espoir Voyage » en 2011. Avec ce film, « il effectue un périple depuis Koudougou vers la Côte-d’Ivoire sur les traces d’un frère disparu et évoque à travers son parcours les mouvements migratoires ». Dans « La Sirène Du Faso Fani » sorti en 2014, « Michel K. Zongo revient sur la période d’essor économique que connut Koudougou quelques décennies plus tôt et la confronte à une réalité contemporaine plus morose », entres autres. « Ses films ont été primés et sélectionnés dans de nombreux festivals (Fespaco, Berlinale, Cinéma du Réel, États généraux du film documentaire de Lussas, …). Michel K. Zongo est par ailleurs directeur artistique de «Koudougou Doc, les Rencontres documentaires de Koudougou» », ajoute le texte.
Awa NDAO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :