Moustapha Samb, Directeur Cinéma Pathé Dakar

«C’est un bel lieu de vie qu’on va leur offrir»

Le Cinéma Pathé Dakar, dont la livraison des travaux est prévue dans le premier semestre de 2021, veut réconcilier les Dakarois avec les salles de cinéma. En plus des bons, le Directeur promet un «bel lieu de vie».

Le Cinéma multiplexe Pathé Dakar ambitionne de réconcilier les Dakarois avec les cinémas. «C’est un bel lieu de vie qu’on va leur offrir», a déclaré ce jeudi 19 novembre le Directeur du Cinéma Pathé Dakar, Moustapha Samb. En marge d’une visite du chantier dont la livraison est prévue en mai 2021, M. Samb a assuré que l’offre va au-delà du cinéma.

«Nous, nous sommes persuadés que les gens vont venir parce que le cinéma que l’on propose, c’est effectivement voir un film. Mais c’est également un endroit de vie. On a envie de créer un lieu de vie, un lieu de sortie, un lieu de détente, un lieu où tu peux aller avec ta maman, avec ta copine, avec ton petit frère… Nous pensons qu’à Dakar aujourd’hui, il manque des lieux de sortie. Nous croyons au cinéma et je suis persuadé que les gens vont adhérer parce que c’est un bel lieu de vie qu’on va leur offrir», a expliqué M. Samb.

Le Directeur de Cinéma Pathé Dakar est  conscient que la tâche n’est pas aisée. «On peut considérer qu’on est dans un pays où il y a une voire deux générations qui n’ont pas connu les salles de cinéma. Moi je fais partie d’une génération qui avait vu les salles de cinéma à Dakar. Il y avait plus de 50 cinémas. Donc le cinéma, c’était une activité qui était dans notre vie culturelle», a-t-il reconnu. 

En terme d’offre, «Pathé a voulu investir sur sept salles pour que l’on puisse avoir la capacité d’avoir la force de diffusion». «On pourra diffuser toutes les cinématographies que ce soit les films africains, les films francophones, les films français, les films indiens. Avec ces sept salles, on ne va pas catégoriser et on va dire tiens ça c’est dédié à ça. Ce qui est sur et certain, on va donner la chance aux films», a fait savoir Mamadou Samb. Dans la future programmation, le cinéma sénégalais et africain ne sera pas délégué au second plan.

«Ce que l’on souhaite c’est que à chaque fois, parmi les films à l’affiche, on ait un, deux ou trois films africains. Et on leur donnera la chance d’une exploitation normale. On verra. Si celui-ci ne marche pas, on mettra un autre film. On va traiter les films de la même manière possible. Si je vois que dans la salle 1 qui fait 396 personnes, je n’ai que 100 personnes, je le mettrai dans la salle 2 où j’ai moins de places. Si le film sénégalais qui est dans la salle 2 fait beaucoup de monde, je le mettrai dans la salle 1», a-t-il expliqué. 

Le Directeur des Opérations de Pathé Afrique a tenu le même discours : «Il y aura une place spéciale pour le cinéma sénégalais et africain bien entendu puisqu’avec sept salles, c’est important d’avoir dans la mesure du possible toujours à l’affiche au moins un film ou deux africains ou sénégalais. Après ce que l’on demande c’est que ce soit des films de bonne qualité. C’est-à-dire qu’ils soient bien montés, bien mixés que le spectateur se retrouve dans le film».

Un avis sur “Moustapha Samb, Directeur Cinéma Pathé Dakar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :