African Doers Live Talks: Joy Ytal, Femme plurielle et âme d’artiste

“Je suis parce que nous sommes! 24/7, African DOers c’est vous, African DOers c’est nous.” Cette citation chérie par les initiateurs du #AfricanDoersLiveTalks, résume Joy Ytal, une des présentatrices de ce talk. Elle est á la tête de A FREE KAM  qui est “une idéologie, un état d’esprit avant même de parler de média”.

Africulturelle: Qui est Joy Ytal?

Joy Ytal ou l’électron libre avec beaucoup d’étiquettes mais en vrai, qui est-elle ?  

Au-delà des étiquettes, elle porte diverses casquettes : femme plurielle, âme d’artiste, portée sur l’écriture, amoureuse de son continent, de son pays la RDC, PR, organisatrice d’évènements, bookeuse, plug, consultante, host des African DOers LIVE TALKS depuis quelques mois et désormais maman d’une magnifique princesse.

Vous avez fait du mannequinat, parlez-nous de cette expérience ?

En effet, j’ai eu à me retrouver dans cet univers plus par défi que par réel souci de suivre une telle vocation. De nature timide et malgré beaucoup de compliments au regard de ma silhouette, je n’ai jamais été convaincue d’être à la hauteur pour le job mais je me suis dit en 2008 je crois, si je pouvais participer à Miss Black je pourrais vaincre certaines peurs. Du coup, c’est chose faite, me voilà lancée mais les trucs des ‘’intellos’’ ce n’est pas trop la came du public de ce concours alors au-delà du fait d’avoir failli me ‘’gameller,’’ réciter un poème que j’avais écrit n’était pas au goût du public venu se divertir devant de magnifiques femmes africaines. Toutefois, ça m’a juste donné le goût de…

Je passais à peine de garçon manqué à jeune fille en talon.

Ce métier vous l’avez fait entre plusieurs continents, la perception qu’ils en ont?

En Europe, plus précisément Paris, Bruxelles l’éternel problème des mensurations. On me critique toujours sur ma minceur, voir maigreur mais un tour de hanche de 92 en agence c’était too much.

Aux Etats-Unis, ils sont tellement ouvert et pour la diversité que tu pars a un casting stress free et pleine d’assurance.

En Afrique, au Congo le mannequin est synonyme de ‘’Marie couche toi là’’ puis le milieu n’est pas aussi bien régi comme en Angola ou Nigeria par exemple. On te booke pour un défilé, on te prend par les sentiments pour que tu puisses revoir ton cachet ou même le voir impayé pour certains ou proposer des trucs en nature sans valeurs.

De manière générale, le mannequinat dans notre communauté est synonyme de légèreté, réducteur, porte ouverte aux critiques et aussi prétendue démonstration de la stupidité. 

Un mannequin serait écervelé ! Comme dans tout, comparaison n’est pas raison.

 Initiatrice de A Free Kam c’est quoi?

 aFreeKam c’est une idéologie, un état d’esprit avant même de parler de média.

A FREE KAM : «UN NOIR SPIRITUELLEMENT ELEVÉ LIBRE»     

Pourquoi une telle initiative ?

En considérant que les media sont une puissance et au vu de la conjoncture actuelle, le media aFreeKam se doit d’exister afin de communiquer, s’exprimer librement sur des  sujets divers et variés concernant la communauté noire. Nous sommes les seuls à pouvoir traiter de nos sujets de société et y remédier. La solution est en nous et nous seuls pouvons mieux nous raconter au lieu de laisser des média faire les reporters déformateurs et influenceurs négatifs de nos réalités et problématiques créées à dessein.

Joy Ytal fait partie de l’équipe fondatrice du #AfricanDoersLiveTalks….  pourquoi avez-vous accepté de prendre part à cette initiative ?

Pourquoi pas ?

Apparemment vaut mieux être influenceurs, stars du gram sans réellement apporté de valeur á la société.

Il faut croire que j’aime les challenges, la difficulté et j’aime impacter positivement, en particulier quand ça a trait à la Terre Mère alors oui je réponds présent car ce ne sont pas des vœux pieux qui accorderont le respect dû à l’Afrique. Chacun doit se battre d’où il est avec ce qu’il a et pouvoir se targuer d’avoir eu des ancêtres dont on ne peut nier la grandeur.

Après une dizaine de numéros, quelle appréciation ? Surtout que vous avez débuté la   présentation avec ce show?

En effet, pour quelqu’un qui s’est toujours plus ou moins caché, j’ai ici effectué le saut de  l’ange. On m’a plusieurs fois dit ces dernières années que j’avais le profil pour mais je répondais toujours que je suis mieux stylo à la main ! 2020 et son lot de surprises, me voilà devant une caméra. J’apprends tous les jours et je pense que je me souviendrais toute ma vie de ma première interview avec Rufin Mbou Mikima et surtout l’after. Il m’a  fallu 48h pour aller re-visionner.

Au final, je prends beaucoup de plaisir et je pense que la team que j’ai, ma base y est pour beaucoup. Cette citation sied à merveille : JE SUIS PARCE QUE NOUS SOMMES !

24/7, African DOers c’est vous, African DOers c’est nous.

Comment voyez-vous la suite de la collaboration ?

 Pleine de promesses, pleine de surprises.

Les autres projets de Joy?

Ils sont légions. Ça tourne á du 100 á l’heure dans ma tête mais honnêtement pour l’heure retenez les TALK, le TROPICS BUSINESS SUMMIT qui cette année sera une version inédite online due à la pandémie mais tout aussi riche. La 4e qui donnera le ton pour les années á venir. 

Pour ce qui est des autres projets de Joy, suivez-la sur les réseaux et vous serez informés en temps et en heure.

Publié par Régina Sambou

Journaliste/ Bloggueuse Culturelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :