Manger pour pas cher au Kenya

 Au Kenya, hors de question d’avoir des plats non-nutritifs pour un prix astronomique. Les qualités des mets présentés doivent être : roboratifs et abordables.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quels plats ne faut-il pas rater lors de son séjour au Kenya ?

Un voyage culinaire fait partie des types de séjour les plus intéressants. Cependant, le Kenya ne fait pas partie des destinations les plus évidentes pour un tel projet. Ceci est assez fâcheux. La cuisine de ce pays rallie les végétariens et les plus courageux. Les plats dépaysent, sans réellement déconcerter le goûteur. Bref, il s’agit d’un voyage qu’il faut faire.

Le Kenya : une terre d’accueil pour les végétariens en termes de nourriture

Ce pays en fait est un paradis pour ceux qui ne mangent pas de viande. Les végétariens trouvent diverses saveurs à goûter. Le plat de base, déjà, se compose uniquement de lait et de farine de maïs. Cela s’appelle l’Ugali. Ceux qui y ont goûté affirment que ce plat n’est pas transcendant sans être mauvais pour autant. Il s’accompagne souvent de légumes comme le chou frisé. L’assortir de ce légume et de choux fourragers le transforme en Sukuma wiki. Certains chefs y rajoutent des oignons ou des tomates pour en relever le goût. Ce mets est tellement apprécié qu’il se trouve sur les cartes de plusieurs restaurants. Le Maharagwe demeure également un immanquable de la cuisine kényane. Les haricots rouges prennent une consistance crémeuse, et s’accompagnent d’une sauce à base de lait de coco. Il se déguste généralement avec du chapati chaud. 

L’art que possèdent les Kényans pour cuisiner de la bonne viande

Commençons par un plat qui saura remplir tout estomac : le Mokimo. La base du plat est la pomme de terre. Mais pour y rajouter du goût, les Kényans y additionnent des petit-pois, des oignons et bien d’autres choses. Enfin, la cerise sur le gâteau de cette recette est la chèvre en sauce que l’on sert avec. Impossible de Visiter kenya sans manger du Kuku wakupaka. Le poulet se trouve rehaussé grâce au gingembre frais et à d’autres condiments. Ce sont les graines de tamarins pillées, la coriandre, le curry et le citron vert. En plus, les locaux y rajoutent du lait de coco. Il faut aussi goûter à tout prix à l’Irio Kikuyu. Le zébu tient le rôle principal. À ses côtés se tiennent les bananes plantains, le maïs, les pois et pommes de terre. Toutefois, certains établissements en proposent avec des crustacés ou d’autres fruits de mer.

Que boire pour se désaltérer dans ce pays où règne la chaleur ?

Les terres kényanes se trouvent être très arides. En plus, la majorité des touristes viennent pour faire du safari. Le soleil qui tape, allié à la poussière provoquent beaucoup de soif. Boire est donc une nécessité. Comme dans tout pays étranger, il n’est jamais bon de se fier à l’eau du robinet. Même les locaux jugent prudents de le faire bouillir avant de le consommer. Heureusement, il existe une multitude d’eau en bouteille, à des prix assez abordables. En gros, afin de visiter Kenya sans souci, il faut toujours demander la provenance de l’eau. Cela vaut aussi pour les jus de fruit. Ce pays propose une variété très intéressante de ces boissons selon les fruits de saison. Dans les restaurants, le problème ne devrait pas se poser. La bière locale n’est pas mal du tout. De même que le vin, car oui le Kenya en produit.

C.A. Dupres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s