Master Class Prytanée militaire de Saint – Louis: Le dixième anniversaire marqué d’une pierre blanche !

La Bicis organise depuis dix ans une master class pour les artistes de l’orchestre du Prytanée militaire de Saint-Louis. Ces derniers travaillent pendant une journée avec un artiste ou un groupe de musique et font la restitution des travaux le soir. Cela, depuis maintenant 10ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dix ans ça se fête ! Les autorités du Prytanée militaire de Saint-Louis l’ont bien compris. Cela fait une décennie que la Bicis organise un master class pour l’orchestre de cette prestigieuse école. Chaque année, pendant le festival international de jazz de Saint-Louis, ces brillants élèves et non moins bons musiciens reçoivent des artistes confirmés pour un atelier. A la fin de la journée est organisée une restitution des travaux.

Cette année, c’est une véritable fête qui est organisée à cette occasion. ‘’La master class 2019 est une édition spéciale. Elle a une saveur particulière parce qu’il s’agit de la 10e édition. Quand on dit 10e édition, trois mots peuvent être invoqués ici : d’abord une confirmation, ensuite la fidélité et enfin l’excellence parce que cette dernière est attachée à tout ce que fait le Prytanée militaire’’, a dit le commandant de l’école, lieutenant-colonel, Alioune Guèye. Pour lui il est aujourd’hui temps de faire un bilan d’étape. Le nombre d’année de collaboration comptabilisé le permet bien. Dans ce sens, il a affirmé que, ‘’la master class s’affirme de plus en plus comme une des dates importantes, un des rendez-vous attendus du calendrier des activités majeures du Prytanée militaire de Saint-Louis’’. Donc, il n’est pas trop de dire que ‘’la mayonnaise a tenu, les atomes sont de plus en plus crochus entre la Bicis, l’amicale des anciens enfants de troupe et le Prytanée militaire’’, comme l’a souligné le lieutenant-colonel Alioune Guèye.

La Bicis ayant compris qu’il est inscrit dans l’ADN des élèves et des dirigeants de cette école l’excellence a toujours tenu à faire venir des groupes de qualité lors des ateliers. Parmi ces derniers, le duo Habib Faye-Ablaye Cissoko. C’est pourquoi les enfants de troupe ont tenu à marquer une minute de silence en l’honneur du défunt bassiste et de leur camarade Daouda Fall rappelé à Dieu en janvier dernier et qui était membre de l’orchestre de l’école.

Cette année, les Enfants de troupe n’ont pas été les seuls à assurer le show. La 22e compagnie s’est jointe aux festivités. Deux de ses membres ont égayé l’assistance avec ce qu’on pourrait appeler du stand up. Entre imitation de chefs et de gradés de l’armée à un beau ‘’taliif’’ dédié aux militaires, deux élèves militaires se sont faits artistes le temps d’une prestation bien appréciée.

Que dire alors de la procession de leurs camarades diolas. Ils ont chanté, dansé et ont fait vivre la culture diola dans la cour de cette mythique école. Tout y était. L’on se croirait facilement dans une manifestation de cette ethnie du sud du Sénégal. Ne pensez- pas que ce moment constitue le clou de la fête aussi intense était-il.

La prestation du Jamm Jazz a été tout autant appréciée. Mais tout de même pas autant que celle de Mama Sadio. Enfants de troupe et anciens enfants de troupe ont dansé sur les rythmes du groupe de cette dernière qui leur a consacré une chanson. Ils étaient tous comme galvanisés et ne se sont pas privés. Le temps de la chanson tous les AET ont oublié leurs rangs et grades.

B.BOB

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :