Analyse: Le Sénégal, un cinéma de festival !

L’absence de long métrage du Sénégal au FESPACO 2019 a fait un tollé médiatique auprès des cinéastes et cinéphiles. Après deux étalons de « Yénnengua » en 2013 et 2017 avec le talentueux réalisateur Alain Gomis, le Sénégal brille par son absence à la compétition officielle des longs métrages fiction de cette édition historique qui fête les 50 ans du plus grand festival d’Afrique. Certains sont allés jusqu’à même le qualifier de honte.

53330592_2089678007776109_3334046896997007360_n

Ce qui est compréhensible car le dynamisme du cinéma sénégalais a toujours été apprécié dans les festivals. Nos films fictions et documentaires sont plus vus à l’extérieur dans les festivals qu’au Sénégal. On se targue de remporter tel ou tel prix à travers le monde et on ne se soucie guère de la distribution et diffusion du film au Sénégal. Il est certes important de gagner des prix dans les festivals pour le prestige, mais ils ne pourront jamais rentabiliser le film.

Le vrai débat aujourd’hui c’est comment développer notre marché national par un réseau de salles de cinéma. A défaut des salles, comment faire pour que nos télévisions participent à la production ou fassent du préachat et achat de nos contenus cinématographiques ?

Le Sénégal dispose de documentaires de hautes factures qui ne seront peut-être jamais diffusés dans nos écrans. Combien de courts-métrages ont eu a remporté des prix à travers le monde mais dorment chez les producteurs ?

Combien de sénégalais ne verront pas « Tey » et « Félicité » d’Alain Gomis, « la pirogue » et « TGV » de Moussa Touré, « Président DIA » et « Kemtiyu, Seex Anta » de Ousmane William Mbaye ?

Ils sont encore combien à ne jamais avoir vu un film de Sembene Ousmane, de Paulin Soumanou Vieyra, de Safy faye, de Ben Diogoye Beye, de Moussa Sene Absa, de Mansour Sora Wade, d’Abdoul Aziz Cissé, d’Hubert Laba Ndao, d’Angèle Diabang, etc. ?

Le cinéma sénégalais a quelque chose à apprendre de ses séries télévisuelles, pour en finir avec un cinéma de festival et une industrie de réalisateurs.

Thierno Diagne BA

Conseiller aux affaires Culturelles

Expert audiovisuel

Gestionnaire des industries culturelles

almamydurip@hotmail.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :