Entretien: #5 Edition « Visa For Music », les fonds le problème majeur selon le Directeur Brahim El Mazned

Brahim El Mazned : « on espère pouvoir trouver des moyens pour maintenir ce projet qui défend la création en Afrique »

Dans cette interview qu’il a bien voulu nous accorder, Brahim El Mazned, Directeur-fondateur du « Visa For Music » (Marché professionnel et festival des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient), apprécie l’organisation de la 5ème édition qui somme toute, aura été un franc succès, malgré quelques tergiversations observées à son entame. Il souligne néanmoins la difficulté de trouver une solution miracle quant à la prise en charge des nombreux participants dont le nombre ne cesse de s’accroître chaque année. Lisez plutôt !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Africulturelle : Monsieur Brahim El-Mazned, vous êtes le Directeur-fondateur du Salon international de la Musique, « Visa For Music ». Quel bilan nous permettez-vous de faire du déroulement de la 5ème édition ?

Brahim El-Mazned : C’est un bilan qui est assez extraordinaire, vu le nombre d’acteurs culturels ayant répondu présents, d’artistes venus à peu près de 70 pays du monde entier, dont une trentaine du continent africain. On se réjouit aussi de la qualité des artistes, de la qualité des stands que nous avons eus, dans ce lieu qui les a accueillis, de ce nombre extraordinaire de participants et de leur qualité aussi : des directeurs de festivals, de salles, des producteurs, des tourneurs et des gens qui parlent toutes les langues du monde entier. C’est une reconnaissance extraordinaire pour avoir accueilli autant de monde.

Nous avons cru comprendre que, pour la 5ème édition du « Visa For Music », il y a eu quelques problèmes. Pouvez-vous évoquer ceux auxquels vous avez été confronté ?

Les problèmes que nous avons eus n’ont pas influencé la qualité du Festival. C’est juste qu’il commence à prendre une bonne ampleur. On espère pouvoir trouver des moyens pour maintenir ce projet qui défend la création en Afrique, qui défend les artistes du continent, et pour avoir plus de professionnels qui nous rejoignent chaque année.

Du côté de l’Afrique subsaharienne, il est souvent attendu que le Festival « Visa For Music » puisse beaucoup plus prendre en charge les artistes par rapport à leur mobilité, à leur prise en charge en restauration et en hébergement. Est-ce que quelque chose sera fait dans ce sens à partir de la 6ème édition cette année, pour élargir la capacité du Festival à résoudre cette question-là ?

Tout est une question de moyens. Une bonne partie des acteurs culturels africains vient, se défend, se bat ; il y a des artistes et des acteurs culturels qui ont les moyens de venir, qui viennent et qui organisent des choses chez eux, qui se prennent totalement en charge. En réalité, un festival ne peut pas malheureusement prendre en charge mille personnes, surtout une structure comme la nôtre qui est fragile, avec des moyens qui sont limités. A mon sens, plus on aura des moyens, plus on pourra accueillir plus de monde en prenant en charge, bien évidemment, tout. Aujourd’hui, la structure, elle est fragile.

Quelles sont les innovations auxquelles nous pouvons nous attendre pour la 6ème édition de « Visa For Music », cette année ?

Pour le moment, on ne saurait dire grand-chose, nous sommes en train de mener la réflexion et la 6ème édition se fera en fonction des moyens qu’on aura.

Avez-vous un appel à lancer à tous les participants, à tous les acteurs culturels qui connaissent « Visa For Music », à travers le monde, l’Afrique ? Un message fort ?

Je les invite à continuer à défendre notre Projet ; je les invite à être parmi nous si, toutefois, une date se précise. Je leur dis, « A une prochaine édition ! », et j’espère qu’ils seront parmi nous.

Propos recueillis par Cir-Raoul HOUNGBEDJI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :