Cinéma: Des images de l’Afrique, par l’Afrique et pour l’Afrique!

La 26e édition du Fespaco est prévue du 23 Février au 02 Mars 2019. C’est le cinquantenaire de cet événement, un cinquantenaire qui sera célébré comme il se doit. L’équipe d’organisation a fait un éditorial publié dans le dossier de presse de l’évènement. Editorial que nous reproduisons ici.

1er visuel fespaco

Des images de l’Afrique, par l’Afrique et pour l’Afrique!

Pendant 50 ans !

Loin d’un slogan, c’est l’œuvre du FESPACO en un demi-siècle au service du cinéma et de l’audiovisuel africains.

Né en 1969 à Ouagadougou dans une atmosphère de forte domination de films étrangers et de faibles productions africaines, rien ne lui présageait un tel sort de régularité et de durabilité. En cinq décennies de vie, les cinéastes africains lui ont apporté sa substance nourricière que sont les films, fruits de leur génie. Attractions incontestables des publics, ces productions, mémoires des peuples d’Afrique et de sa diaspora ont porté haut et loin les couleurs et les réalités du continent. L’Etalon de Yennenga a su sanctionner ce label d’excellence.

L’énergie du festival n’est-elle pas aussi sa capacité à évoluer en orientant ses décisions sur des enjeux professionnels qui préoccupent les cinéastes ? C’est ainsi que des colloques ont pu aborder des thèmes liés à la fonction pédagogique du cinéma, sa dimension économique ou encore le rôle du comédien africain, quand ce n’est pas le numérique qui en impose. De même, la rentabilisation des productions africaines n’a-t-elle pas débouché sur la création du MICA, facilitant aujourd’hui des business to business (B2B) ? MÉMOIRE ET AVENIR DES CINÉMAS AFRICAINS

Malgré des acquis, la marche ne fut pas que radieuse car la biennale a dû souvent braver des défis financiers, des contextes sociopolitiques ou idéologiques parfois hostiles, pour se tenir. Comment faire autrement lorsqu’elle prône des valeurs de rapprochement professionnel, de fraternité, de tolérance et de paix ? Autant d’humanisme, que le FESPACO veut continuer de porter le plus durablement possible. Puissent le colloque et son thème sur : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité. », y aider et inspirer nos professionnels africains de l’image à faire rayonner, par des œuvres plus pertinentes, plus audacieuses et plus porteuses, l’industrie cinématographique africaine.

Extrait Dossier de presse Fespaco 2019

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :