Mohamed Mbougar Sarr : le nouveau Jacob

Pour la sixième fois, le jeune romancier sénégalais âgé de vingt huit ans, doctorant en Littérature à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, a été récompensé pour la qualité de ses œuvres.

Mohamed Mbougar Sarr, par ce énième sacre, devient sans égal le « nouveau Jacob » de la Littérature africaine. Tout ce qu’il touche est béni et porte des fruits en abondance. Présence Africaine défile sur les strates des salons littéraires, toute fière du jeune homme.

5 questions ideales à Mbougar Sarr

Toutefois, au regard de sa trajectoire personnelle, tout semble expliquer ce talent littéraire au sens moderne et latin du terme. Ancien pensionnaire du Prytanée Militaire de Saint-Louis, le jeune Mbougar y dévoile ses aptitudes littéraires et linguistiques en se distinguant parmi les meilleurs de sa classe et de sa génération. Les prix ramassés dans cette institution scolaire forgent le caractère de vainqueur de l’enfant de troupe sans l’enorgueillir. La rédaction du journal de l’école devient le lieu où se forge une écriture précoce dansant au rythme de toutes ses idoles littéraires. Mbougar écrit et s’écrit. En Première et Terminale, il rafle plusieurs prix et devient en 2009 le meilleur élève du Sénégal.

Cependant, c’est en France, à Compiègne que le jeune Mbougar Sarr va parfaire ses connaissances et ses talents littéraires. En classes préparatoires, la solitude aidant, il tient un blog, véritable espace de réflexion où sont consignées folies du moment et illuminations nocturnes. Satires, facéties, sérieux, critiques, hommages, réflexions tous s’entremêlent, dessinent et préparent le grand romancier en herbe. Ses textes d’une haute jouissance deviennent le terreau d’une carrière d’écrivain.

Tout débute avec la nouvelle La Cale qui reçoit le prix Stephen Hessel en 2014. Mohamed Mbougar Sarr récompensé, mais dans l’ombre. En 2015, il signe son premier roman Terre Ceinte chez Présence Africaine. La précocité littéraire séduit et fait abdiquer ses lecteurs. L’imagination fertile est déployée, l’écriture libérée par une narration In Medias Res pose une gangrène de la société moderne : l’Intégrisme religieux. L’espace du roman est un lieu de conflit idéologique. La Fraternité impose sa loi islamique, ceint la terre. Un groupe de résistants se forme. La force s’oppose à l’esprit. Le journal combat les dérives d’une organisation islamique. En marge, une écriture pure, châtiée se déploie, séduit sans coup férir. Tous les grands personnages tiennent la plume pour cracher leurs vérités intimes, leur crédo et leurs ressentis. Les narrateurs comme dans un match de football se relaient la balle, l’écrivain se refuse tout arbitrage.

 Le roman devient le lieu d’expression d’une parole consciente, libre et plurielle. Une parole qui porte à la fois l’angoisse et le désespoir d’un jeune qui regarde, de loin, le monde. La notion d’engagement, longtemps restée floue et large, est désabusée. Sa hargne sociopolitique que l’on doit à Sartre avec la notion de l’Artiste-Intellectuel est très vite remplacée par une Littérature qui interroge le mal, le vice, la vanité humaine, le sens de la solidarité, le vivre ensemble : Sartre éjecté, Bataille et Baudelaire réhabilités. Avec Mohamed Mbougar Sarr le roman épouse le mentir vrai. Les faits sont puisés dans un fait divers attesté mais traités par un génie qui mêle fécondité imaginative et douceur poétique. Le fait divers fait diversion ! Son univers romanesque masque et réhabilite l’Essai, genre sérieux, sans écarter la facétie ou le burlesque. Les personnages sont denses, l’onomastique révélatrice, le souffle contrôlé, les fins toujours ouvertes.

Les migrants en question dans Silence du Choeur 

La réaction du monde littéraire ne tarda pas à se faire sentir. Le coup est donné par Genève qui le sacre lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2015. Puis, la Réunion hausse le ton en le récompensant par le Prix du Grand Roman Métis, des jeunes Lycéens et Collégiens et enfin le prix French Voices.

Le « Concours Général » fut l’aubaine saisie pour récompenser et encourager le jeune talent. Des mains du Président de la République, Mohamed Mbougar Sarr est élevé au rang de Chevalier National de L’Ordre du Mérite. Entre temps, il passe dans la prestigieuse émission littéraire de Sada Kane, Homme de Culture, Impressions. Mbougar Sarr réussit avec brio son émission. Mieux, il séduit Madame les Professeurs André Marie Diagne, le double agrégé Feu Sankaré et Ba par la pertinence de ses idées, sa diction et sa Culture Littéraire. Toutefois, Mbougar est très peu lu par ses compatriotes malgré ses participations aux foires et ses apparitions à la télévision. Son nom est connu mais difficile de l’associer avec une image

En juillet 2017, il signe encore chez Présence Africaine un autre roman baptisé Silence du Chœur qui, cette fois-ci, se penche sur la question migratoire, en Sicile. 72 ragazzi arrivent à Altino et sont recueillis par une Association Santa Marta. Comme dans l’œuvre précédente, Silence du Chœur décrit, sans juger, l’angoisse des ragazzi dans l’attente d’une régularisation, le rejet hostile de la bande de Mangialepre et un quotidien marqué par l’attente. A la manière d’un Zola, l’écrivain documente son livre et décide d’en faire une caisse de résonances. Plusieurs silences font écho dans l’univers romanesque. Ils se défient, se combattent et se soutiennent. Fantini, longtemps emmuré dans un silence inquiétant reprend la plume. Salomon garde une haine viscérale pour L’Europe. Athéna la grande discrète réagit à la fin. Amedeo meurt le cœur serré et inquiet.  Face à la grande question « Peut-on accueillir la misère du monde » ? le romancier interroge les valeurs civilisationnelles défendues et promues par L’Europe. Les principes humanistes chrétiens sont interrogés, la responsabilité des pays du sud convoquée, le vivre ensemble questionné.

Les dessous de cartes donnent la nausée et révèlent l’identité des uns et des autres. Les vanités humaines sont flagellées et sensibilisées.

Les média très vite en parlent, il est reçu en premier chez Joss Doszen. Au Sénégal, c’est avec timidité qu’en parle son ancien Hamidou Ba dans Impressions. Silence du Chœur n’a pas le même succès que Terre Ceinte. Son auteur s’inquiète ! il espère comme Stendhal être compris plus tard et décide de donner du temps à ses lecteurs. Pendant ce temps, du côté du Sénégal, aucune note de lectures. Les premières qui arrivent assez timides, sont très vite oubliées. Le livre fait peur. Il est dense, 400 pages, une lecture difficile au début. Le roman est entre conte philosophique, épopée et mythologie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre temps, les Jeux de la Francophonie tenus en Cote d’Ivoire sont passés, le jeune écrivain est récompensé par une médaille de bronze pour sa nouvelle Ndënd bi. La délégation sénégalaise l’encense, les média lui accordent quelques petites minutes de pages cultures, puis c’est le silence comme le titre de son œuvre.

De purs Hommes, l’homosexualité en question

En Avril 2018, le sacre est de retour. Silence du Chœur est lauréat du prix littéraire la Porte Dorée. Mai 2018, c’est la consécration avec le prix Littérature-Monde. Pendant ce temps, les amis, les proches, admirateurs et lecteurs se partagent la nouvelle et s’en réjouissent. L’auteur reste le moins exalté du monde. Il faut rappeler qu’un malheureux article après la publication de son deuxième livre lui avait valu des critiques incendiaires et lui avait fait perdre quelques potentiels lecteurs. Sa prétention est vite châtiée, il est insulté sur les réseaux sociaux.

de purs hommes

Mohamed Mbougar Sarr est le jeune écrivain le mieux primé de sa génération. Toutes ses productions sont toujours sanctionnées par des prix littéraires aussi prestigieux les uns les autres. Son troisième roman parait chez Philippe Rey. De purs hommes traite la question de l’homosexualité au Sénégal un pays fortement islamisé.

Mohamed Mbougar Sarr continue sa marche vers le sommet mais, il faut aussi dire que c’est un couteau a double tranchant. Il risque de devenir un auteur à prix.

Joseph CORREA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :