Slam: Instant Solidaire de Mariusca

Instant solidaire, dernier slam de Mariusca Moukengue, est désormais disponible en vidéo sur Youtube. Surtout connue pour ses talents de comédienne, Mariusca est la voix féminine la plus active du slam à Brazzaville, sinon au Congo.

29468086_10156082979768376_7807195953563172864_n

Après l’édifiant Solidarité de Black Panther, figure majeure du slam congolais, Instant Solidaire de Mariusca, une allégorie qui rappelle qu’en dépit de la témérité des fragmentations, « l’homme, en tout et partout, n’est que rapiècement et bigarrure », pour reprendre les mots de Montaigne.

Une voix douce et franche dès l’abord. Contrairement à la véhémence qui caractérise ses textes, Mariusca ici se prête à l’empathie. Sans rejeter catégoriquement les poncifs qui fondent l’altérité ni répéter l’éternel sermon de l’identité, elle évoque une certaine idée de l’unité ; sentiment arbitraire d’appartenir à l’univers tout entier, indépendamment de tout rattachement idéologique, de tout problème personnel; identification au monde qui, par-delà les disparités, est un tout ; impression poétique forte dont germe une sous-jacente quête de l’absolu.

Au deuxième couplet et à la fin, elle fait une extension sur le sujet. Si l’ « instant t » qu’elle évoque ramène l’homme à son humanité profonde, il est d’ordinaire animé par une propension à l’égoïsme et, du fait, à l’indifférence et l’apathie. Le ton est à ce niveau moralisateur.

Outre les mots, les images. Mariusca est souvent proche de la verdure et de l’eau, en l’occurrence le fleuve Congo. De-ci de-là un mural de héros comme Kimpa Vita, André Grenard Matsua ou Thomas Sankara, des élèves en uniforme et des étreintes chaleureuses. Magnifiquement parée, elle épouse le décor rustique à travers un habillement que la psyché commune qualifierait très vite d’ « africain ».  Il apparaît donc évident que l’idée même d’unifier le monde ne signifie nullement pour elle l’uniformiser et aussi que l’humanisme implique un effort et fait parfois des martyrs.

Emeraude Kouka,

critique d’art et critique littéraire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :