Slamunité, aventure artistique autour de l’oralité

Mariusca Rhitty Moukengue MOUEME est une de nos collaboratrices basées au Congo Brazzaville. Elle est critique d’art, slameuse et comédienne. Elle est aussi juriste en formation en master II de droit privée à l’Université Marien N’gouabi. Mariusca trouve dans l’art, sa meilleure façon de faire des suggestions, de revendiquer les droits des sans voix, de blâmer la dictature dans la pluralité de ses formes et somme toute de clamer son idéal. En ce début d’année 2018, elle déroule son projet Slamunité.

mariusca

Credits Photos: Max Mbakop TCHIKAPA

Slamunité

Slamunité est d’abord une idée d’une aventure artistique autour de l’oralité avant d’être un projet panafricain qui vise à faire  la promotion du slam en milieu juvénile à travers des ateliers, des rencontres et spectacles.

Promotion de la poésie urbaine

 Slamunité a pour objectif de former le plus de jeunes possibles à la pratique du slam, à interconnecter les jeunes slameurs avec les aînés, à faire par conséquent la promotion de la poésie urbaine qu’est le slam et donner des spectacles en faveur des personnes démunies. Slamunité vise aussi à créer une nouvelle élite des slameurs à travers l’Afrique. Enfin, nous visons à long terme créer le premier festival panafricain du slam au Congo.

Rendre les ‘’maux’’ par les ‘’mots’’

Slamunité maintenant parce qu’il est plus que temps de rendre les maux par les mots. De faire place à la parole pour une jeunesse illuminée sur ses lendemains, à cette ère où elle est placée au cœur du développement. Verser des vers, des proses et plus jamais déverser du sang. Slamunité maintenant parce qu’il faut donner à la jeunesse un autre moyen d’expression plus noble, celle de la parole au détriment de la violence.

Slamunité maintenant parce que rien ne se construit sans la jeunesse, la jeunesse prend son destin en main.

Slamunité maintenant, parce qu’à présent le soutien des structures comme Africulturelle, AJPCEDES,  la Congolaise 242,  centre d’art Waza,  LES ATELIERS SAHM et des individualités comme Vady Kouloutch, Cléo Konongo,  Max Mbakop, et des anonymes a pu matérialiser cette idée. Avec eux ce projet pourra  avoir de la chair, une âme et une progéniture.

Le déroulement du projet

Après le cameroun du 05 au 15 février, le Congo, la RDC, le Sénégal, le Tchad… recevront slamunité. Les périodes de déroulement pour chaque ville vont dépendre du programme des centres qui présentent l’événement. Les formations seront divisées en deux phases: une phase théorique et une phase pratique qui seront sanctionnées par une remise d’attestation, après restitution et spectacle. Un spectacle dont les recettes seront en faveur des personnes défavorisées. Cette initiation au slam sera interactive dans la mesure où elle aura pour but de faire découvrir aux participants leurs  talents. Il sera donc question d’échanger sur la thématique de l’unité et des violences liées au genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :