Le père du jazz sud-africain Hugh Masekela n’est plus

C’est ce 23 Janvier que s’est éteint Hugh Masekela  des suites d’un cancer de la prostate contre lequel il luttait depuis près de dix ans. Il avait 78 ans.

Ramapolo Hugh Masekela n’était pas seulement une légende du jazz ou le père du jazz sud-africain. Il était bien plus que cela. « Brother Hugh » était un musicien-activiste qui se servait de sa voix et surtout de son souffle – à la trompette, au bugle ou au cornet – pour épancher ses intimes convictions, faire part des combats acharnés qu’il menait et même des addictions avec lesquelles il se débattait. Sa musique polymorphe est le reflet d’un combat permanent, en première ligne dans la lutte contre l’apartheid, contre l’oppression. Souffle impétueux, aigu, pétri à la fois de colère et d’espoir…

Suite de l’article sur Jeune Afrique 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

%d blogueurs aiment cette page :