Théâtre : Passe pas l’homme de Faustin Kéoua Leturmy vu par Emeraude Kouka

Passe pas l’homme est une création de Faustin Kéoua Leturmy. Auteur et metteur en scène, ce dernier incarne aussi un personnage aux côtés d’Arthur V. Batumeni de la compagnie Wari Munvuka; le 22 septembre à l’Institut Français d’abord, le 13 décembre 2017 ensuite, pendant la 14e édition du Festival Mantsina-sur-scène, aux Ateliers SAHM.

IMG_20171228_110015

C’est l’histoire de Soul et Demba.

L’un, miné, s’accommode de très peu pour vivre. Emigré clandestin, il tient absolument à gagner l’Espagne.

L’autre, renvoyé d’Espagne, cherche quelque lieu où poser sa tête. Rencontre Soul.

Au premier abord, chacun se méfie de l’autre comme des inconnus le devraient. C’est pourtant le début d’une grande entente. Ils parcourront le désert et parviendront à la mer, décidés d’atteindre l’Espagne sur une embarcation de fortune.

Ce sont là les auspices d’une tragédie — dans sa dénotation. Celle du plus grand malheur public africain aussi; cet inébranlable dessein de s’établir au pays supposé de l’opulence. La fatalité rappelle à maints égards Le Ventre de l’Atlantique de Fatou Diome — un roman — comme l’itinéraire de nos héros évoque tacitement la terre libyenne. Les œillères sont habilement reconstruites et la puissance du message renforcée par l’actualité du problème.

Néanmoins, la philosophie est universelle, par-dessus les prismes et les contingences socio-politiques. L’élan de survie étant une permanente tentation, les migrations ont toujours constitué le socle de l’espoir et marqué l’histoire de tous les peuples. La thématique porte son soupçon d’intemporalité.

Ceux qui ont vu la pièce — et ceux qui la verront sine die — retiendront aussi deux comédiens qui auront su interpréter leurs personnages et traduire un langage, celui du corps comme dans une certaine idée de la performance et celui de la bouche par un rare emploi du mot juste, faisant fi de toute dramaturgie boursouflée.

Emeraude Kouka, critique d’art et critique littéraire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :