Bénin : Festival Mahi-Houindo, un grand rendez-vous culturel à institutionnaliser

Evénement d’envergure internationale au Bénin

Véritable creuset d’échanges et de valorisation de la richesse incommensurable dont regorge l’aire culturelle Mahi, le Festival Mahi-Houindo se positionne aujourd’hui comme un événement majeur qui part à la conquête du monde et dont a fortement besoin le Bénin pour avoir la confiance de sa diaspora et autres investisseurs. La 18ème édition qui s’est déroulée récemment à Covè, a une fois de plus prouvé l’importance de cet outil de promotion de nos richesses culturelles, de cohésion sociale et d’enracinement de la culture de paix. Toutes choses qui devraient inciter l’Etat béninois et notamment le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports à penser à une institutionnalisation de ce festival.

Il est un secret de polichinelle que le festival Mahi-Houindo a réussi à se hisser parmi les manifestations culturelles incontournables au Bénin. En dix-huit années de célébration, cet événement bâti sur de solides bases de solidarité, de partage et de promotion des nombreuses richesses tous secteurs confondus de l’aire culturelle Mahi, a contribué de loin à l’émergence des signes visibles, précurseurs d’un réel développement des communautés qu’il est appelé à impacter directement. Du 24 au 26 novembre derniers, toute la communauté Mahi et ses sympathisants venus de partout dans le monde ont vécu une parfaite communion artistique et spirituelle.

Un festival à institutionnaliser

Comme à chaque année, le programme 2017 a tourné autour des festivités tendant à valoriser en général la destination Bénin. Au moyen du thème retenu à cette édition, à savoir : « Association Culturelle Mahi-Houindo, 20 ans d’existence, bilan et perspectives », son président Jean Gounongbé a une fois de plus relevé et vanté les potentialités socio-économiques et culturelles dont regorge l’aire culturelle Mahi, sans oublier de citer les nombreux acquis du creuset. En clair, les Mahinous du Bénin, de la diaspora ainsi que leurs sympathisants ont vécu une belle fête à Covè. Pendant trois jours de festivités, ces derniers ont pu re-découvrir les valeurs culturelles, touristiques et gastronomiques de cette grande aire culturelle et profiter pour davantage sceller leurs liens de fraternité. Une grande célébration qui a d’ailleurs connu la touche de plusieurs célèbres artistes dont on peut retenir entre autres Don Metok, Vi-Phint, Cruiz Ag, Petit Miguelito. Selon les confidences de dame Sèdodé, sa Chargée de communication, « il est urgent de pérenniser les acquis du festival, afin de laisser un digne héritage aux futures générations pour qu’elles ne soient pas emportées par le vent de l’acculturation ».

Le Festival Mahi-Houindo s’est révélé au cours des années comme un véritable creuset de promotion de richesse culturelle, mais également de cohésion sociale et d’enracinement de la culture de paix. Des valeurs chères au gouvernement du Président Patrice Talon. Lequel, de l’avis de nombreuses personnalités présentes à la manifestation, gagnerait à institutionnaliser le festival, afin de mieux accompagner son organisation pour en faire un véritable outil qui puisse vendre l’image du Bénin dont la réputation sur le plan culturel ne s’en sortirait que confortée.

Par Cir Raoul HOUNGBEDJI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :