Poly Rythmo du Bénin, honoré au salon Visa For Music

Pour leur contribution significative au développement culturel du continent, Visa For Music distingue des acteurs culturels et icônes de la musique africaine.

Ils sont quatre artistes et acteurs culturels du continent africain dont le Tout Puissant Poly Rythmo du Bénin à recevoir des hommages dignes de ce nom à la 4ème édition du Visa For Music tenue du 22 au 25 novembre 2017 à Rabat au Maroc. Cette distinction honorifique attribuée par le plus grand Salon des Musiques d’Afrique et du Moyen-Orient vient couronner des décennies d’efforts de ces icônes au service du développement de la musique en particulier mais aussi et surtout de la culture africaine en général.

Vincent Ahéhéhinnou à dorite fier davoir représenté le Poly Rythmo

Vincent Ahéhéhinnou à droite, fier d’avoir représenté le Poly Rythmo

Du haut de ses quatre années de parcours plutôt séduisant, le Visa For Music qui draine dans la capitale marocaine des professionnels de toute la chaine musicale d’Afrique et du monde, a cette année dressé le tapis rouge à quelques acteurs du continent qui s’illustrent dans le domaine culturel. C’est ainsi que cette 4ème édition tenu à Rabat du 22 au 25 novembre 2017, a connu des intermèdes qu’on n’oubliera pas de sitôt. Le plus significatif aura été marqué par les hommages rendus à quatre grandes figures de la culture africaine. Il s’agit du Tout puissant Poly Rytmo, un orchestre du Bénin ayant marqué plusieurs générations africaines et du monde entier avec plus de 500 disques édités pendant cinq décennies de traversées musicales.

Première distinction véritablement majeure pour le Tout Puissant Poly Rytmo qui en matière de récompense, affiche plutôt une maigre moisson, cet hommage vient à point nommé. En effet, le groupe prépare l’organisation de la grande fête musicale qui marquera ses 50 d’existence. Un demi-siècle au cours duquel les dix éléments du groupe ont écumé les plus prestigieuses scènes à travers le monde, procurant de la joie et du bonheur à des millions de mélomanes au moyen de leurs superbes mélodies Funk vodoun, Afro-blues ou encore Afro-beat.

Khadija Bidaouia distingué, ainsi que William Tabu Osus et Mamou Daffé

Le chef de cette légendaire formation de Cotonou, Vincent Ahéhéhinnou a dédié cette récompense au Bénin et à toute l’Afrique. A la suite de Poly Rytmo, trois autres acteurs majeurs de la culture africaine ont été distingués. Il s’agit du Malien Mamou Daffé, président de la Fondation Festival sur le Niger et du Réseau panafricain Arterial Network, du Kenyan William Tabu Osusa reconnu comme une figure emblématique de l’industrie musicale en Afrique de l’Est et de la Marocaine Khadija Bidaouia, icône contemporaine et diva de l’art Mersaoui.

Faut-il le rappeler, le Visa For Music a  pour  principale mission, la constitution d’un marché de musique qui offre une meilleure visibilité aux artistes, un environnement propice à la créativité et à la professionnalisation du secteur culturel et artistique, dans un but de dynamiser les industries créatives des régions concernées et de stimuler l’économie de la culture. Son directeur Brahim El Mazned a surtout souligné que cet événement annuel se veut « fédérateur de toute cette identité plurielle africaine, à la fois arabophone, francophone, lusophone, anglophone.

De Rabat, Cir Raoul HOUNGBEDJI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :