Danse: Restitution atelier à l’Institut Français du Congo

Environ 300 personnes ont vu Nathalie, une performance proposée par Karel Kouélany dans le hall de l’IFC. C’est l’un des résultats  de la formation de danse contemporaine organisée par l’Institut Français du Congo et animée par le chorégraphe hollandais Herman Diephuis.

C’est ce samedi 18 novembre 2017 à 19 heures qu’il y a eu une restitution des ateliers.

Dans la salle Savorgnan de Brazza, des étapes de travail de Plutôt nous sommes  avec Merveilles Toutou et Loïc Ngoukou, Double de Jean-Claude Kodia, Mi Kuiza de Muleck, Miroir de Juvet Badinga,  Mal compris de Maël Minkala ont été montré. Ensuite une autre performance dans le hall avec Ils nous disent de Peper Mayindou, puis une chorégraphie inédite dans la grande salle avec tous les danseurs qui ont suivi la formation.

Le public a retenu surtout l’éclectisme de la restitution, un choix pertinent d’Herman Diephuis qui a autorisé chaque danseur à exprimer sa prédilection au-delà des moutures contemporaines.

Emeraude Kouka, critique d’art et critique littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

%d blogueurs aiment cette page :