10ème édition du Festival tuSeo, on va mourir de rire !

« Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et au paradis, ce ne serait pas convenable » pour emprunter les mots de Jules RENARD dans son Journal. C’est en 2004 que Brazzaville, capitale politique de la République du Congo, connaitra pour la première fois le rire professionnel à travers un festival que l’Union des Femmes Artistes Congolaise, par le biais de sa directrice Lauryathe BIKOUTA va initier. Il est baptisé tuSeo en langue kongo qui signifie LE RIRE.

Ayant au départ une volonté d’en faire une biennale, sa Directrice cède à la pression de la demande du public qui avait tant soif du rire. Eh oui, car comme l’estime le moraliste Français Jean de la BRUYERE dans CARACTERES : « Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri ».  Le public congolais était en manque de cette thérapie qu’est le rire, ce qu’a compris la Directrice de ce festival.

Depuis lors, tuSeo est devenu un rendez-vous international incontournable du rire de Brazzaville.  Ce festival se veut une plaque tournante de l’humour en Afrique, faisant ainsi la promotion de la création contemporaine des humoristes d’Afrique, des caraïbes et du Pacifique. Il s’agit donc d’éduquer la masse, de dénoncer les antivaleurs à travers l’humour. Une peinture ludique du quotidien de la société Africaine est ce qui ressort des prestations de ces neuf dernières années d’existence de ce festival.

Le temps coule et nous sommes à la dixième (10) édition de ce festival de la bonne humeur. Comme à l’accoutumé, des artistes de divers horizons vont briser les côtes du public congolais sur la scène de la grande salle Savorgnan de l’Institut Français du Congo.

Quatre jours de rire intense avec les spectacles qui nous dévoilent successivement : « l’héritage de mon père », celui de zébal Traoré de la Guinée Conakry ; « voici ma ville », celle de Ronsia KUKIELUKILA de la RDC ; « le rire en hauteur, un sport costaud » vu par le Congolais Juste Parfait ; avec des « propos sans culote d’un nègre biodégradable » du congolais Ange Pemo.  On connaitra « mon parcours » du Tchadien KARTSYM devant « Le vilain SAMBA » du docteur MANDJEKE de la RCA. Ce n’est pas parce que Djaust POUNGA dit « physiquement parlant » que son compatriote congolais « Titus KOSMAS envoie du lourd ». Le béninois Elifaz nous parlera de sa « Consultation SAP SAP » pour que la Française Selavie NEWWAY se disent être une « Selavie en couleur », ignorant qu’il y’a un Congolais Fortuné BATEZA qui fera son « Discours d’un fous ». C’est n’est pas parce que la Congolaise Selma Mayala s’interroge « A qui ça profite » que le malien Cheknito vient dire : « je fais la politique pian !!! ». Et si la Belgique de Cécile DJUNGA nous fait découvrir « Pitch », c’est pour faire taire Welfar Kaya qui dit au Congolais « Je suis chez moi ». Que de beaux spectacles, une quinzaine à découvrir du 25 au 28 octobre 2017 !

TuSeo, ce n’est pas que le rire cru, c’est aussi une formation à l’Art de faire Rire. Dans ce contexte, le festival a prévu des activités aux contenus pédagogiques animés par l’humoriste Selavie NEWWAY et par Pierre CLAVER MABIALA, Directeur du Festival Sangu Ndji Nji pour le compte de la plateforme culturelle Artérial Congo. Des rencontres professionnelles et une exposition sur l’humour présentée sur des supports écrits, dessinés et photographiés dans le hall de l’Institut Français du Congo sont organisés. Ceci dans le cadre de l’un des objectifs du festival qui est de faciliter les échanges entre amateurs et professionnels du métier du Rire d’une part et servir de cadre d’acquisition des expériences entre nationaux et internationaux d’autres part.

Avec le concours de ses partenaires (Institut Français du Congo, TV5MONDE, Royal Air Maroc, La Petite Faim, Arterial NetWORK, YGB, Radio MUCODEC, M, Hurkid, l’association Mossibet’ké, Les COU RAGEUX, Usiter le Congo,  la Mairie de Brazzaville et Airtel Congo) cette dixième édition du festival promet de remplir sa mission et bien plus. Des rires, nous en faire voir de tous les éclats ! Le public congolais est donc vivement attendu dans le 3ème arrondissement Bacongo, au rond-point de la République pour découvrir le rire international à Brazzaville.

TuSeo doit aussi sa force à son équipe dynamique qui depuis sa création se donne corps et âme pour la survie de ce festival. Oui, survie car la situation économique de ces dernières années n’est pas toujours en faveur de la promotion des initiatives culturelles. Cette équipe jeune et courageuse défie les intempéries pour pouvoir donner au public un cadre professionnel de rassemblement autour du rire. Oui, la jeunesse celle qui se lève tôt à la conquête d’un tuSeo intemporel, un tuSeo dont les échos travers les frontières Africaines. Qu’elle soit dans l’administration, à la technique ou à la gestion artistique, l’équipe de tuSeo ne cesse de faire de l’innovation et de la créativité la marque de fabrique de ce festival.

Brazzaville, capitale du rire ! Brazza la verte, domicile du rendez-vous international du rire tuSeo !  Mavoula, vous accueille la bouche et les dents grandement ouverte !

Comme on dit : tuSeo, que le rire soit avec vous !

Mariusca MOUKENGUE

POETE-CRITIQUE D’ART

Brazzaville CONGO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :