Inoussa SAKANDE, photographe burkinabé : Des clichés…contre les clichés

Les œuvres du photographe burkinabé Inoussa Sakandé sont des clichés…contre les clichés, des clichés contre nos préjugés, contre les «problèmes liés à la religion en Afrique», et des clichés pour détricoter toutes ces représentations, forcément abusives, qui voudraient, par exemple, que tous les «musulmans» soient des «terroristes».

A dessein d’ailleurs, les photos de l’artiste jouent sur le symbole. Derrière un morceau de «pain à partager» ou cette très symbolique «poignée de mains», Inoussa Sakandé, qui a récemment représenté son pays aux Jeux de la Francophonie, moins pour les trophées et les «médailles», comme il dit, que pour les «belles rencontres», appelle à  la «convergence» et à la «solidarité», et nous invite à voir «plus loin» que nos façons de nous «prosterner, lorsque nous prions».

Un message en noir et blanc, choix technico-personnel d’un artiste qui s’accroche aux origines de la photographie, née en black and white, et qui a un faible pour ce côté nettement «plus tranché», nettement «plus visible» de la «photo en noir et blanc», qui a l’art de jouer sur les «contrastes» et sur la «lumière».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :