LOKUA KANZA: un prochain album entre Dakar, New York, Cuba, Brésil et Kinshasa.

En avril avant de se produire sur la scène du 25e festival international de jazz de Saint-Louis, Lokua Kanza a accordé une interview à Africulturelle. Il annonçait alors son retour à Dakar courant 2017 pour enregistrer son prochain album.

Il y a quelques jours, le chanteur congolais Lokua Kanza annonçait sur facebook sa présence à Londres. De la capitale anglaise il doit enregistrer quelques partitions de son prochain album. Dans un entretien avec Africulturelle en avril dernier, il parlait de cet opus. ‘’Cela fait trois ans que je suis en studio. Je suis quelqu’un de très lent. J’estime que faire un album est un moment de vie intense. On ne peut pas se lever et faire n’importe quoi. On ne fait pas un album que pour ceux qui nous aiment aujourd’hui. C’est pour la postérité. C’est pour nos enfants et leurs enfants. Quand on est artiste, il faut être conscient qu’on a une lourde tâche. Les autres vont venir demain. Il faut donc se demander : qu’est-ce qu’on leur laisse ? Là, j’essaie de faire de ce prochain album un produit bien’’, disait-il.

 

IMG_0762

‘’Je n’ai pas encore les titres définitifs. Dans le cadre de la réalisation de cet album, je vais faire de longs voyages. J’ai prévu de venir à Dakar pour faire des percussions et des basses. Ensuite, je vais aller à New-York, à Cuba, au Brésil et Kinshasa bien sûr’’, déclarait-il. Il a donc entamé sa tournée.

A Dakar, Lokua Kanza veut travailler avec un bassiste hors pairs : Habib Faye. Ce dernier supervisera le travail fait en terre sénégalaise. ‘’Avec Habib Faye, on va faire des arrangements sur certains titres. Il sera la bonne personne pour m’indiquer les percussionnistes que je dois prendre. Cet album, je veux qu’il soit un ensemble de rythmes dont l’Afrique regorge’’, rêve-t-il. En outre, avec Habib Faye, ‘’c’est une collaboration. Je prends des percussionnistes. Sur la place, Habib connaît tout le monde. Il sera mon collaborateur. Il pourra me guider. Si j’ai besoin d’un studio, il pourra me dire lequel est le meilleur. C’est un ami Habib. C’est quelqu’un avec qui j’échange tout le temps et que j’aime beaucoup. J’ai beaucoup de respect, beaucoup d’admiration pour ce garçon qui est un musicien extraordinaire. C’est un mec qui peut te faire le ‘’mbalax’’ le plus fou comme il peut te faire le jazz le plus tordu. Ce genre de bonhomme, on n’en a pas beaucoup. C’est le genre à préserver’’

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :