Maroc : trentenaire du Ksar de Ait Ben Haddou

Arkane, association pour la promotion de l’art et la sauvegarde du patrimoine et l’association Ait Aissa pour la culture et le développement  organisent en ce mois d’avril les Journées du Patrimoine des Aïts. L’année 2017 marque le trentième anniversaire de l’inscription du Ksar de Ait Ben Haddou sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

maroc

Vu du Ksar de Ait Ben Haddou

Et c’est le 22 Avril que seront officiellement lancées ces journées avec le vernissage de l’exposition dont la scénographie est assurée par Saidou Dicko, artiste burkinabé assisté de l’artiste marocain Abderahmane Ouardane. L’exposition sera elle-même précédée par trois jours de résidence musicale durant lesquelles le percussionniste amazigh Khalid El Berkaoui va réunir des troupes traditionnelles de percussions du Maroc et du reste de l’Afrique afin de créer des spectacles inédits qui vont refléter la magie de Ait Ben Haddou. Le visiteur va pouvoir à travers une ballade de deux heures découvrir six sites ouverts, dix-huit concerts intimistes et plus d’une douzaine d’expositions liées au thème de l’année : ‘’le patrimoine, langage authentique des peuples’’. Il sera en immersion sur un parcours où ‘’l’ancestral côtoie l’art moderne, dans une harmonie qui rend hommage au Maroc des milles visages, le Maroc qui allie avec succès tradition et modernité ‘’

Le Centre de Conservation et de Réhabilitation du Patrimoine Architectural Atlasique et Subatlasique (Cerkas) va organiser une conférence autour du patrimoine matériel et immatériel marocain, ce qui va permettre de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de sa préservation.

L’objectif des associations est de faire de cet évènement inédit un moyen de transformer Aït Ben Haddou en un musée créatif à ciel ouvert. Plus d’une vingtaine d’artistes venus de différents pays dont la France, le Sénégal, la Taïwan, l’Australie, la Hollande pour ne citer que ceux là,  vont partager des moments de création artistique avec les villageois de la vallée et le grand public.

Aït Ben Haddou (berbère: Ath Benhaddou) est une ville fortifiée, ou ksar, le long de l’ancienne route des caravanes entre le Sahara et Marrakech dans l’actuel Maroc. Le Ksar d’Aït-Ben-Haddou est un exemple frappant de l’architecture du sud marocain. Le ksar est un groupement essentiellement collectif de logements. A l’intérieur des murs défensifs renforcés par des tours d’angle et percé d’une porte de chicane, maisons se regroupent – certains modestes, d’autres ressemblent à de petits châteaux urbains avec leurs hautes tours d’angle et sections supérieures décorées de motifs en brique d’argile -, mais il y a aussi des bâtiments et zones communautaires. Il est un extraordinaire ensemble de bâtiments qui offrent un panorama complet des techniques de construction en terre pré-sahariennes. Les plus anciennes constructions ne semblent pas être antérieure au 17ème siècle, bien que leur structure et de la technique ont été propagées d’une période très tôt dans les vallées du sud du Maroc. Le site a également été l’un des nombreux postes de traite sur la route commerciale reliant l’ancienne Soudan à Marrakech par la vallée du Dra et le col de Tizi-n’Telouet. Plus de détails ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :