Sénégal – Battle national de danse hip-hop : « Power crew » rafle les mises.

 

C’est Tambacounda qui a reçu cette année l’organisation du Battle National qui en était à sa 12e édition. Cet évènement bboying et danse debout 100% Galsen s’est tenu du 31 mars au 2 avril passé entre le centre culturel régional de Tamba et le terrain de la Gare de la même ville. Seulement, c’est la région de Dakar qui a gagné tous les grands prix.

©BN017_POWER CREW_Vainqueur Breakdance

« Power Crew » vainquer du Battle National 2017 et de Battle Of The Year Sénégal

Pour la catégorie ‘’breakdance 6vs6’’, c’est « Power Crew » qui s’est adjugé le grand prix. Alors que le crew « Bayou & Chris » ont eu droit au premier prix dans la catégorie danse debout « 2vs2″ tel qu’indiqué dans un communiqué reçu à Africulturelle. Le « breakdance 6vs6 » oppose deux équipe de 6 danseurs chacune qui exécutent des chorégraphie en solo ou en groupe. La danse debout 2vs2, quant à elle, met face à face deux groupe de deux danseurs qui ont la lourde tâche de toujours danser debout.

« Power Crew » est, sans nul doute, la plus chanceuse. Après le Battle National a suivi, toujours dans la région orientale du Sénégal, la qualification pour le Battle Of The Year Sénégal.  Et c’est « Power crew » qui va représenter le Sénégal à ce championnat du monde de bboying. Les organisateurs espèrent qu’avec cette participation, cela permettra ‘’un positionnement effectif du Sénégal sur l’échiquier mondial du bboying’’.

©BN017_BAYOU & CHRIS_Vainqueur Debout

« Bayou & Chris », vainqueur de la danse debout « 2vs2 ».

Le battle national, toutefois, ce n’est pas qu’une compétition. « Co-organisée par le Réseau des cultures urbaines de Tambacounda en partenariat avec le Centre Culturel de Tambacounda, les autorités locales et divers partenaires, elle a offert des activités phares au public de cette région avec, en amont, des formations en danses traditionnelles et en techniques de danse hip hop d’une durée d’une semaine respectivement destinées aux danseurs hip hop de Tambacounda », lit-on dans le communiqué. Aussi, « une formation en dj’ing a été offerte par Dj Leuz aux acteurs des cultures urbaines », informe également les organisateurs.

 

Le Battle National c’est également les rencontres. Tous les bboys et bgirls du Sénégal s’y retrouvent. Cette année, l’événement a réuni 88 danseurs. « Avec le slogan ‘Innovons !’ « Fit rek !! », l’édition 2017 a voulu inviter les danseurs à avoir un esprit d’initiative teinté d’audace et de prise de risques pour une approche nouvelle de la prise en charge des enjeux de développement du Sénégal, revisitant les valeurs intangibles du Jom-Fula-Fit ak Fayda ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
Follow @friCulturelle on WordPress.com

Mes Tweets

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :